Michel FRECHON (1892–1975)

Fils de Charles Fréchon, Michel naît à Rouen en 1892. Dès son enfance il dessine avec talent, puis il devient décorateur dans le pays de Caux. Il s’engage au service des armées en 1913 mais annule la même année : son caractère indépendant et artistique l’entraîne à s’inscrire à l’Ecole des Beaux Arts, profitant également de la culture familiale, rencontrant tous les amis de son père.
Pour subvenir à ses besoins, il entre comme contrôleur à la Cie d’Electricité de Rouen. En 1917,  il est récompensé par le prix Pellecat. Dès 1919, il présente quatre fusains au Salon des Artistes des Monuments Rouennais (St Maclou, la Cathédrale de Rouen) . Il abandonne la technique pointilliste pour évoluer vers une technique plus moderne. Il s’adonne à des vues de montagnes plus humbles mais très réussies. En 1935, il est accueilli par le Syndicat d’initiative en tant qu’artiste qui connaît le mieux sa ville. Jusqu’en 1964, il participera à de nombreuses expositions rouennaises.
Michel  FRECHON, sincère et fidèle à sa manière, ne connut pas le succès mérité, parce-que l’absence de couleurs dans ses œuvres n’a pas attiré un public friand de palettes colorées et chaleureuses.
Le jeu des ombres et des lumières pourra rappeler certains chef-d’œuvres du cinéma en noir et blanc.

Tableaux Michel FRECHON actuellement en vente à la galerie