Galerie Bertran

Ecole de Rouen, Ecole Normande, Art, antiquités, peinture XIXeme et XXeme siècle



Posts tagged "Marcel COUCHAUX"

Exposition d’automne 2014


 

Charles FRECHON

Charles FRECHON : Meules au couchant

Exposition d’automne 2014

Pour la rentrée 2014, la Galerie Bertran présente ses dernières acquisitions. De nombreuses toiles, aquarelles et dessins allant de 1880 à 1940 sont exposés. Le paysage, le nu et la nature morte se côtoient avec des toiles choisies de peintres de l’École de Rouen et d’artistes normands.
Une grande diversité picturale se concentre au 108 de la rue Molière pour cette exposition d’Automne.
Deux Mousquetaires* sont à l’affiche : Charles Frechon (1856-1929) avec des Meules au couchant, toile brossée vigoureusement avec une palette aux teintes vives et, Léon-Jules Lemaître (1850-1905) avec Le Gros-Horloge, panneau traité en camaïeu de gris, animé de personnages. La petite production de ces artistes, due à un incendie pour le premier et à un décès prématuré pour le second, fait de leurs peintures des pièces prisées par les collectionneurs.
Autre figure importante de l’exposition, le peintre post-cubiste Pierre Hodé est également présent, avec trois oeuvres dont une de 1921 représentant un buveur.
Cette importante réunion de toiles provient essentiellement de collections privées. Ces oeuvres inédites seront présentées à la galerie jusqu’au 14 novembre 2014.

* Mousquetaires : Surnom donné à Léon Jules Lemaître, Charles Angrand, Charles Frechon et Joseph Delattre, artistes dissidents qui mèneront une fronde contre l’académie de peinture rouennaise.

Antoine Bertran

2014 autumn exhibition

For September 2014, the Bertran Gallery presents its latest acquisitions. Many paintings, watercolors and drawings from 1880-1940 are on display. The landscape, the nude and still life, share the picture rails with selected works by painters of the School of Rouen and Normandy artists.

A large pictorial diversity is concentrated in 108 of the Street Molière for this Autumn exhibition.
* Two Musketeers are showing : Frechon Charles (1856-1929) with the setting wheels, vigorously brushed canvas with a palette with bright colors and Leon-Jules Lemaître (1850-1905) with Gros-Horloge, treated panel in shades of gray, animated characters.




Exposition en cours


FESTIVAL NORMANDIE IMPRESSIONNISTE

Têtes d’affiche

 Du 15 avril au 10 septembre 2016

Quelques oeuvres choisies

Détail : Pierre HODE : Portrait de femme

Détail : Pierre HODE : Portrait de femme

La Galerie Bertran dresse le portrait de cinq artistes rouennais.

Vous découvrez ainsi des périodes picturales bien distinctes que la ville a vu naître dans ses murs. Les artistes retenus pour cette exposition sont Albert Lebourg, Pierre Dumont, Pierre Hodé et Maurice Louvrier. Une sélection de cinq à dix œuvres est réunie par artiste, accompagnée de documents, d’archives photographiques et d’un ouvrage sous la forme de journal retraçant leur parcours.

Albert Lebourg (1849-1928) : C’est le plus ancien peintre rouennais attaché au mouvement impressionniste. Grand technicien, il excelle au dessin avec de très beaux clairs obscurs et peint de magnifiques toiles où les ciels sont traités avec force et subtilité. Encore peu connue du grand public, son œuvre colossale est dispersée dans de nombreux Musées nationaux.

 Maurice Louvrier (1878-1954) : Peintre insolite, il recherche sans cesse de nouvelle manière de peindre. Capable de changer de technique et de palette avec une facilité déconcertante, il emmène le spectateur vers des univers inattendus. Inclassable, cet artiste innovant développe d’autres talents comme la musique, l’écriture et la comédie.

Robert Antoine PINCHON (1886-1943) : Artiste précoce, tout semble réussir au jeune Robert Antoine Pinchon. Il expose sa première toile à 14 ans rue de la République à Rouen où il est remarqué. François Depeaux, industriel et collectionneur avisé, lui achète plusieurs toiles et le fait entrer ainsi, dans une des plus grandes collections de peinture du XX siècle. Remarquable coloriste, il est doué pour harmoniser des teintes. Avant 1910, les toiles sont éclatantes, les couleurs vives et pures sont appliquées avec fougue. Ensuite, des  arrangements plus délicats aux nuances rosées font leur apparition. Ses compositions aériennes, aux silhouettes évanescentes sont empreintes de mystère et de poésie.

Pierre Dumont (1884-1936) : Fougueux, colérique, intransigeant et parfois provocateur, Pierre Dumont est un farouche défenseur des idées nouvelles. S’insurgeant contre tout conservatisme, il entreprend de réunir les peintres novateurs du début XX. Reconnu par les plus grands artistes, galeristes et collectionneurs de son époque, il peint des toiles puissantes qui ne laissent pas le spectateur indifférent.

Pierre Hodé (1889-1942) : Fasciné par le port de Rouen, Pierre Hodé s’intéresse aux formes anguleuses des bateaux et des sites industriels. Encouragé par Pierre Dumont, il rejoint Montmartre et prend un atelier au Bateau-lavoir. Sa peinture aux teintes vives, proche du fauvisme, évolue alors vers un cubisme pondéré, avec des teintes moins sonores.

Pour inclure des oeuvres lors de cette manifestation, contacter la galerie au 02 35 98 24 06 ou par mail galeriebertran@gmail.com.

 

FESTIVAL NORMANDY IMPRESSIONNISTE

Têtes d’affiche

From April 15 to September 10, 2016

Détail : Pierre HODE : Portrait de femme

The Bertran Gallery portrays five Rouen artists.

You discover also distinct painterly periods born in the city. The artists selected for this exhibition are Albert Lebourg, Dumont Pierre, Pierre Hodé and Maurice Louvrier. A selection of five to ten works met for artists, along with documents, photo archives and a book in the form of a newspaper retracing their route.

Albert Lebourg (1849-1928) : This is the oldest Rouen painter attached to the Impressionist movement. Great technician, he excels in design with beautiful chiaroscuro and painted beautiful paintings where the skies are treated with strength and subtlety. Still little known to the public, his colossal work is scattered in many national museums.

Louvrier Maurice (1878-1954) : unusual painter, he is always looking for new way of painting. Capable of changing technica and range of colors with ease, he leads the viewer to unexpected universe. Unclassifiable, this innovative artist develops other talents like music, writing and acting.

Pierre Dumont (1884-1936) : Fiery, angry, uncompromising and sometimes provocative, Pierre Dumont is a fierce advocate of new ideas. Rebelling against everything conservatism, he began to gather the innovative painters of the early XX. Recognized by the greatest artists, gallery owners and collectors of his time, he painted powerful paintings that do not leave the viewer indifferent.

Pierre Hodé (1889-1942) : Fascinated by the port of Rouen, Pierre Hodé is interested in angular shapes of boats and industrial sites. Encouraged by Pierre Dumont, he joined Montmartre and takes a workshop in the Bateau-Lavoir. His painting brightly colored, near the Fauvism, Cubism then changes to a weighted, with harmonies less radiant.




Exposition d’automne 2012


Marcel COUCHAUX (1877-1939)

Exposition d’automne 2012

du 12 octobre au 23 novembre

 

 

Marcel COUCHAUX (1877-1939) : Poules




Maurice LOUVRIER


Maurice LOUVRIER (1878-1954)

Elève du lycée Corneille aux côtés de Dumont , Pinchon , Tirvert et Francis Yard , il entre ensuite à l’école des Beaux-Arts où il fait la connaissance de Marcel Couchaux qui l’entraine dans l’atelier de Delattre puis dans les réunions de Blainville-Crevon. Ecrivain, comédien le soir sur la scène du théâtre français , Louvrier participe activement à la vie artistique et littéraire de son époque. Il fréquente Mac Orlan, Monet … et expose aux côtés des “maîtres”.
A Rouen , il participe à l’activité du groupe des XXX et défend les idées “modernes”.Son oeuvre est d’une étonnante diversité, tant par les sujets traités, les moyens d’expression utilisés que par le style. Petites touches scintillantes ou larges empreintes du couteau sur la pâte, études vigoureuses ou tableaux délicats, ses toiles traduisent un univers intimiste, une ambiance plus qu’un paysage, une nature morte ou tout autre motif.

Catalogue disponible à la boutique

Tableaux de Maurice Louvrier actuellement en vente à la galerie




Ecole de Rouen : journal exposition d’automne 2011 art.3


Marcel Couchaux

Marcel Couchaux

Ecole de Rouen : journal exposition d’automne 2011 art.3

Marcel COUCHAUX (1877-1939)

Peintre animalier de premier plan, Marcel Couchaux excelle aussi dans le portrait et le paysage. Avec une mise en page peu banale et des harmonies de couleurs
audacieuses qui ne sont qu’à lui, il campe ces deux paysannes qui cheminent à pas lents, sans doute dans un chemin du Marais près de la Seine. Dans l’ombre de leurs visages, on distingue les sourires complices des deux vieilles copines qui s’en racontent de bien bonnes. Pour donner plus de force à cette ambiance de confidence, Couchaux fait venir la lumière dans leurs dos s’obligeant à un travail difficile dans les bleu nuits, les rouges sombres et des verts éteints qui nous amènent à scruter de plus près et à entrer dans l’intimité de la conversation.

Georges Dubosc, dans le Journal de Rouen du 5 octobre 1921, commente l’exposition chez Legrip : On pourra constater cette haute tenue de l’exposition actuelle … « Les vieilles », deux braves paysannes cassées par les ans, qui cheminent en bavardant le long d’un sentier. Marcel Couchaux, dans cette toile, a résolu le problème d’harmoniser les bleus profonds des vêtements avec les verdures des arbres.

 




Ecole de Rouen : journal exposition d’été 2011 art.6


Marcel Couchaux

Marcel Couchaux

Ecole de Rouen : journal exposition d’été 2011 art.6

Marcel COUCHAUX (1877-1939)

L’âme de la campagne normande…

Marcel Couchaux s’est singularisé en jouant son « petit air de flûte » comme le disait son maître Delattre. Attentif à ses préceptes, il se plonge dans une forme d’expression personnelle qui le passionne. Exprimer dans ses toiles, l’esprit de l’âme normande dans ses portraits d’animaux, dans ses visages de paysans rudes ou de ses enfants perdus dans leurs rêves. D’une pâte chaleureuse et grasse, et en mariant des couleurs étonnantes, il rend l’ambiance des cours de ferme et des vergers normands. Deux toiles de ce peintre seront visibles : « La lecture », où deux enfants sagement assis compulsent un album de famille. Vêtus de leurs baudes d’écolier, ils montrent le parti pris du peintre à privilégier le réalisme et l’étude de caractère sans trop de considération pour l’aimable. Et « La lessive » qui traduit l’ambiance d’une chaude soirée de printemps où les femmes se réunissent et s’affairent à étendre une fois par an, une grande lessive commune. Draps et chemises de lin forment un carré qui donne toute la profondeur au tableau. Cette toile a été exposée au Salon des Artistes Rouennais de 1913 qui rendait un hommage à Delattre décédé 6 mois plus tôt.

 




Exposition : Portraits d’animaux


Mathurin Méheut

Mathurin Méheut

Exposition : Portraits d’animaux

du 1er avril au 21 mai 1994

dessins – lavis – peintures – sculptures

Artistes présentés : Auguste LANCON, Maximilien FIOT,
Isidore BONHEUR, Mathurin MEHEUT, Albert COPIEUX,
Marcel COUCHAUX, Raimond BIGOT, Cristophe FRATIN,
Pierre Jules MENE, Antoine Louis BARYE, François POMPON
etc.

 

Mathurin Méheut (1882-1958) : Les pélicans




Rétrospective Marcel COUCHAUX


Marcel Couchaux

Marcel Couchaux

Rétrospective Marcel COUCHAUX

Du 13 novembre au 16 janvier 1993

 

 

Marcel COUCHAUX (1877-1939) : Le linge



Exposition Ecole de Rouen 1988


Marcel COUCHAUX (1877-1939)

Marcel COUCHAUX (1877-1939)

 

Exposition Ecole de Rouen

Septembre Octobre 1988

Marcel Couchaux : Le bal