Galerie Bertran

Ecole de Rouen, Ecole Normande, Art, antiquités, peinture XIXeme et XXeme siècle



Posts tagged "Joseph DELATTRE"

Exposition J. DELATTRE – R. A. PINCHON


Exposition Joseph Delattre - Robert Antoine Pinchon

Exposition Joseph Delattre – Robert Antoine Pinchon

Exposition J. DELATTRE – R. A. PINCHON

La Galerie Bertran rend hommage à deux peintres aux visions très différentes, avec les toiles proches du monochrome de Joseph DELATTRE, et celles aux couleurs éclatantes de Robert Antoine PINCHON

Joseph DELATTRE

Déville-lès-Rouen – 1858 • Petit-couronne – 1912

Enfant, Joseph Delattre est turbulent et possède un fort caractère. Il n’aime guère suivre les enseignements des aînés durant sa scolarité ni à l’École des Beaux-arts de Rouen. En opposition avec les méthodes qu’il juge trop strictes et qui brident les talents, il fonde rue des Charrettes une école de peinture en plein air. Il devient ainsi un personnage clé de l’École de Rouen et attire à lui de nombreux élèves. En apportant de judicieux conseils, il apporte richesse et diversité à toute une génération d’artistes. Bienveillant, il est très apprécié voire vénéré par certains de ses disciples. On l’appelle maître et ses enseignements sont estimés. Il expose à Rouen avec ses amis Charles Frechon, Charles Angrand et Léon Jules Lemaître, farouches défenseurs de l’impressionnisme et du néo-impressionnisme. Sa peinture est remarquée par le peintre Camille Pissarro qui lui rend visite rue des Charrettes, par le collectionneur François Depeaux qui lui achète près de 80 toiles et par le galeriste Durand Ruel avec deux expositions en 1900 et 1902.

Avec une palette chromatique assez restreinte, Joseph Delattre capte avec justesse les différentes atmosphères qui l’entourent. Surnommé le peintre de la Seine, il s’installe au même endroit pour traquer des ses yeux perçants les moindres nuances de lumières et de couleurs. La transition de style entre le XIXe et XXe siècle est parfaitement illustrée par son travail. Une exigeance technique pour une vision débridée et moderne.

Robert Antoine PINCHON

Rouen – 1886 • Rouen – 1943

Artiste précoce, tout semble réussir au jeune Robert Antoine Pinchon. Issu d’un milieu artistique littéraire, il devient l’ami de Pierre Dumont et de Marcel Duchamp au Lycée Corneille. Il expose sa première toile à 14 ans, dans la vitrine de Ch. Dejonghe et Ch. Dumont, marchands de couleurs fines au 47 rue de la République à Rouen. Déjà, il est remarqué et apprécié par le journaliste G. Dubosc. Il rejoint les cours de Philippe Zacharie à l’Ecole des Beaux-Arts de Rouen.

Le talent du jeune artiste et l’appui de ses parents lui permettent de rencontrer et d’obtenir le soutien du collectionneur Francois Depeaux. En 1905, la galerie Legrip accueille le jeune artiste pour sa première exposition personnelle. Il se joint ensuite à la Société des Artistes Normands. François Depeaux lui achète deux toiles, et le met en contact avec une galerie parisienne pour une exposition. Là aussi, il est salué par la critique et séduit également le public. Consécration pour le jeune peintre, il entre dans les collections du Musée des Beaux-Arts de Rouen, grâce à la Donation Depeaux.

Remarquable coloriste, Robert Antoine Pinchon est doué pour harmoniser des teintes. Avant 1910, les toiles sont éclatantes, les couleurs vives et pures sont appliquées avec fougue. Ensuite, des arrangements plus délicats aux nuances rosées font leur apparition. Puissante ou légère, la lumière omniprésente est subtilement traitée. Ses compositions aériennes, aux silhouettes évanescentes sont empreintes de mystère et de poésie.

Antoine Bertran

VOIR LA GALERIE

Exhibition J. DELATTRE – R. A. PINCHON

The Bertran Gallery pays tribute to two artists with very different visions, with almost monochrome paintings of Joseph Delattre, and those brightly colored Robert Antoine Pinchon

Joseph DELATTRE

Déville-lès-Rouen – 1858 • Petit-couronne – 1912

Child, Joseph Delattre is turbulent and has a strong character. He does not like to follow the teachings of elders during his studies neither the School of Fine Arts of Rouen. In contrast with the methods he deems too strict and brident talents, he founded a street carts outdoor painting school. It thus becomes a key figure of the School of Rouen and attracts many students to him. By providing the right advice, he brings wealth and diversity to a whole generation of artists. Benevolent, it is very appreciated even venerated by some of his followers.

His lessons are estimated and his students call him master. He exhibited at Rouen with his friends Charles Frechon, Charles Angrand and Léon Jules Lemaitre, fierce defenders of Impressionism and Neo-Impressionism. His painting is noticed by the painter Camille Pissarro who visited him in his studioin Charette Street, the collector François Depeaux which buys nearly 80 paintings and the gallery Durand Ruel with two exhibitions in 1900 and 1902.

With a fairly limited color palette, Joseph Delattre aptly captures the various atmospheres surrounding him. Nicknamed the painter of the Seine, he settled in one place to track down his sharp eyes every nuance of light and color.The transitional style between the nineteenth and twentieth centuries is perfectly illustrated by his work. Technical exigency for unbridled and modern vision.

Robert Antoine PINCHON

Rouen – 1886 • Rouen – 1943

Precocious artist, everything seems to succeed to the young Robert Antoine Pinchon. Stemming from a literary arts community, he befriends Pierre Dumont and Marcel Duchamp at the Lycée Corneille. He exhibited his first painting at age 14, in the window shop of Ch. Dejonghe and Ch. Dumont, fine color merchants at 47 Rue de la République in Rouen. Already, it is noticed and appreciated by journalist G. Dubosc. He joined Philippe Zacharie courses at the Ecole des Beaux-Arts in Rouen.

The talent of the young artist and the support of his parents allow him to meet and obtain the support of the collector Francois Depeaux. In 1905, the gallery Legrip exhibit the young artist his first solo exhibition. He then joined the Society of Artists Normans. François Depeaux buys two paintings, and put him in contact with a Parisian gallery for an exhibition. Again, it is critical acclaim and also wowed the audience. Consecration to the young painter, he entered the collections of the Museum of Fine Arts in Rouen, thanks to the donation Depeaux.

Remarkable colorist Robert Antoine Pinchon is good at harmonizing hues. Before 1910, the paintings are vibrant, bright and pure colors are applied with enthusiasm. Then, more delicate rosy shades arrangements are emerging. Powerful and lightweight, the omnipresent light is subtly treated. His aerial compositions, the evanescent silhouettes are imprints of mystery and poetry.

Antoine Bertran




Exposition en cours


FESTIVAL NORMANDIE IMPRESSIONNISTE

Têtes d’affiche

 Du 15 avril au 10 septembre 2016

Quelques oeuvres choisies

Détail : Pierre HODE : Portrait de femme

Détail : Pierre HODE : Portrait de femme

La Galerie Bertran dresse le portrait de cinq artistes rouennais.

Vous découvrez ainsi des périodes picturales bien distinctes que la ville a vu naître dans ses murs. Les artistes retenus pour cette exposition sont Albert Lebourg, Pierre Dumont, Pierre Hodé et Maurice Louvrier. Une sélection de cinq à dix œuvres est réunie par artiste, accompagnée de documents, d’archives photographiques et d’un ouvrage sous la forme de journal retraçant leur parcours.

Albert Lebourg (1849-1928) : C’est le plus ancien peintre rouennais attaché au mouvement impressionniste. Grand technicien, il excelle au dessin avec de très beaux clairs obscurs et peint de magnifiques toiles où les ciels sont traités avec force et subtilité. Encore peu connue du grand public, son œuvre colossale est dispersée dans de nombreux Musées nationaux.

 Maurice Louvrier (1878-1954) : Peintre insolite, il recherche sans cesse de nouvelle manière de peindre. Capable de changer de technique et de palette avec une facilité déconcertante, il emmène le spectateur vers des univers inattendus. Inclassable, cet artiste innovant développe d’autres talents comme la musique, l’écriture et la comédie.

Robert Antoine PINCHON (1886-1943) : Artiste précoce, tout semble réussir au jeune Robert Antoine Pinchon. Il expose sa première toile à 14 ans rue de la République à Rouen où il est remarqué. François Depeaux, industriel et collectionneur avisé, lui achète plusieurs toiles et le fait entrer ainsi, dans une des plus grandes collections de peinture du XX siècle. Remarquable coloriste, il est doué pour harmoniser des teintes. Avant 1910, les toiles sont éclatantes, les couleurs vives et pures sont appliquées avec fougue. Ensuite, des  arrangements plus délicats aux nuances rosées font leur apparition. Ses compositions aériennes, aux silhouettes évanescentes sont empreintes de mystère et de poésie.

Pierre Dumont (1884-1936) : Fougueux, colérique, intransigeant et parfois provocateur, Pierre Dumont est un farouche défenseur des idées nouvelles. S’insurgeant contre tout conservatisme, il entreprend de réunir les peintres novateurs du début XX. Reconnu par les plus grands artistes, galeristes et collectionneurs de son époque, il peint des toiles puissantes qui ne laissent pas le spectateur indifférent.

Pierre Hodé (1889-1942) : Fasciné par le port de Rouen, Pierre Hodé s’intéresse aux formes anguleuses des bateaux et des sites industriels. Encouragé par Pierre Dumont, il rejoint Montmartre et prend un atelier au Bateau-lavoir. Sa peinture aux teintes vives, proche du fauvisme, évolue alors vers un cubisme pondéré, avec des teintes moins sonores.

Pour inclure des oeuvres lors de cette manifestation, contacter la galerie au 02 35 98 24 06 ou par mail galeriebertran@gmail.com.

 

FESTIVAL NORMANDY IMPRESSIONNISTE

Têtes d’affiche

From April 15 to September 10, 2016

Détail : Pierre HODE : Portrait de femme

The Bertran Gallery portrays five Rouen artists.

You discover also distinct painterly periods born in the city. The artists selected for this exhibition are Albert Lebourg, Dumont Pierre, Pierre Hodé and Maurice Louvrier. A selection of five to ten works met for artists, along with documents, photo archives and a book in the form of a newspaper retracing their route.

Albert Lebourg (1849-1928) : This is the oldest Rouen painter attached to the Impressionist movement. Great technician, he excels in design with beautiful chiaroscuro and painted beautiful paintings where the skies are treated with strength and subtlety. Still little known to the public, his colossal work is scattered in many national museums.

Louvrier Maurice (1878-1954) : unusual painter, he is always looking for new way of painting. Capable of changing technica and range of colors with ease, he leads the viewer to unexpected universe. Unclassifiable, this innovative artist develops other talents like music, writing and acting.

Pierre Dumont (1884-1936) : Fiery, angry, uncompromising and sometimes provocative, Pierre Dumont is a fierce advocate of new ideas. Rebelling against everything conservatism, he began to gather the innovative painters of the early XX. Recognized by the greatest artists, gallery owners and collectors of his time, he painted powerful paintings that do not leave the viewer indifferent.

Pierre Hodé (1889-1942) : Fascinated by the port of Rouen, Pierre Hodé is interested in angular shapes of boats and industrial sites. Encouraged by Pierre Dumont, he joined Montmartre and takes a workshop in the Bateau-Lavoir. His painting brightly colored, near the Fauvism, Cubism then changes to a weighted, with harmonies less radiant.




Eugène TIRVERT


Eugène TIRVERT (1881-1948)

“Disciple” de Delattre, il se lie à la nouvelle vague d’artistes anti-conformistes qui constituent le groupe des XXX. A l’occasion de l’exposition de 1907, il découvre les oeuvres de Vlaminck, Dufy, Marquet, Matisse…

Très vite libéré de l’influence impressionniste, ses toiles se font plus construites, ses formes plus solides, les couleurs s’enhardissent. Paysages, portraits et natures mortes vibrent avec la même intensité et la même force.Fauve par sa palette, Cézannien par la rigueur de ses compositions, Tirvert est parvenu à une véritable synthèse picturale.

Tableaux de Robert Eugène TIRVERT actuellement en vente à la galerie

no images were found




SUZANNE


SUZANNE (1870-1923)

Fils de boulanger, il est lui-même mitron. Passionné de dessin et de peinture, c’est un des plus fervents élèves de Delattre.Il vit quelques années à Paris où il collabore aux journaux illustrés donnant libre cours à ses talents de caricaturiste. De retour à Rouen, il suit les cours de l’école des Beaux-Arts avant de s’installer à Léry, en contact direct avec la nature. Influencé par les leçons de son maître et par la vivacité des “fauves”, l’oeuvre de Suzanne conjugue force et émotion. Ses toiles couvertes d’une pâte épaisse sont “ponctuées de coup de pinceaux brefs aux allures de signes”.

Tableaux SUZANNE actuellement en vente à la galerie




Maurice LOUVRIER


Maurice LOUVRIER (1878-1954)

Elève du lycée Corneille aux côtés de Dumont , Pinchon , Tirvert et Francis Yard , il entre ensuite à l’école des Beaux-Arts où il fait la connaissance de Marcel Couchaux qui l’entraine dans l’atelier de Delattre puis dans les réunions de Blainville-Crevon. Ecrivain, comédien le soir sur la scène du théâtre français , Louvrier participe activement à la vie artistique et littéraire de son époque. Il fréquente Mac Orlan, Monet … et expose aux côtés des “maîtres”.
A Rouen , il participe à l’activité du groupe des XXX et défend les idées “modernes”.Son oeuvre est d’une étonnante diversité, tant par les sujets traités, les moyens d’expression utilisés que par le style. Petites touches scintillantes ou larges empreintes du couteau sur la pâte, études vigoureuses ou tableaux délicats, ses toiles traduisent un univers intimiste, une ambiance plus qu’un paysage, une nature morte ou tout autre motif.

Catalogue disponible à la boutique

Tableaux de Maurice Louvrier actuellement en vente à la galerie




Léon-Jules LEMAITRE


Léon-Jules LEMAITRE (1850-1905)

Après des études à l’Académie de peinture de Rouen puis dans l’atelier de Gérôme à Paris, Lemaître se passionne pour la peinture de plein air et l’impressionnisme. Il rallie à sa cause ses amis rouennais Frechon, Angrand et Delattre ; “Comme les trois mousquetaires, ils sont quatre, jeunes, ardents…” écrira un critique. Les toiles qu’il peint à cette époque avec une grande vivacité sont rejetées par le public.
Après plusieurs tentatives, toutes vouées à l’echec, il doit se résigner et adopte une technique plus “sage” pour représenter les “coins du vieux Rouen”, architectures auréolées de brouillard qu’anime une foule de petits personnages.

Tableaux de Léon-Jules LEMAITRE actuellement en vente à la galerie




Narcisse HENOCQUE


Narcisse HENOCQUE (1879-1952)

Il fut l’un des élèves de Delattre, dont il suit l’exemple, s’attardant sur les rives de la Seine, les prairies environnantes ou le bord de mer. Employé de bureau, il profite de ses loisirs pour travailler sur le motif. Les surfaces mouvantes du ciel et de l’eau sont ses thèmes de prédilection. Il les reproduit sur la toile dans de jolies harmonies colorées.

Tableaux de Narcisse HENOCQUE actuellement en vente à la galerie




Charles FRECHON


Charles FRECHON (1856-1929)

Inscrit en 1879 à l’Académie de peinture et de dessin, il rencontre Lemaître, Angrand et Delattre. Comme eux, il est séduit par les oeuvres impressionnistes et choisit de peindre en plein air. Ses couleurs claires appliquées sur la toile en petites touches légères composent des paysages d’une grande fraicheur : pommiers en fleurs, meules dorées, feuillages rougis par l’automne ou prairie enneigée…
Peintre des saisons, habile à saisir toutes les nuances de la campagne normande, il a brossé également quelques scènes charmantes de son jardin.

Tableaux de Charles FRECHON actuellement en vente à la galerie




Joseph DELATTRE


Joseph DELATTRE (1858-1912)

Ami fidèle d’Angrand et de Monet, c’est le défenseur farouche des idées nouvelles. Ses premières toiles s’inscrivent dans la tradition de l’école de Barbizon puis sa manière évolue, elle devient plus libre, les formes se simplifient, les contours s’estompent. Perdant leur caractère “conventionnel”, ses toiles se heurtent à l’incompréhension du public. Harcelé par les difficultés financières, il est contraint de travailler en usine.En 1895 , il crée ” l’Académie Libre” ouvrant son atelier à de jeunes peintres qu’il entraine sur le motif, au Pré du Loup ou sur la Côte Sainte-Catherine d’où l’on peut voir la ville, la Seine et les trois mâts.
Maître écouté et admiré par toute une génération d’artistes rouennais, il écrit avec modestie : “Je n’aurai donné qu’un petit son de flûte mais il aura été juste”.

Tableaux de Joseph DELATTRE  actuellement en vente à la galerie




Edouard DE BERGEVIN


Edouard DE BERGEVIN (1861-1925)

Inscrit à l’académie de peinture de Rouen en même temps que Frechon, Angrand et Delattre, il poursuit sa formation à Paris dans l’atelier de Gérome qui le considère comme l’un de ses meilleurs élèves.
Portraitiste fort apprécié de ses contemporains, illustrateur et affichiste, c’est aussi un paysagiste délicat. Souvent accompagné de son ami Delattre, il se promène dans la campagne du côté de Dieppedalle ou Petit-Couronne, ou saisit l’atmosphère d’une rue de la ville aux cent clochers.

Tableaux de Edouard DE BERGEVIN  actuellement en vente à la galerie

no images were found




Georges BRADBERRY


Georges BRADBERRY (1878-1959)

De nationalité anglaise par son père , le jeune Bradberry est né à Maromme près de Rouen. Paysagiste comme son Maître Delattre , il utilise le pastel ou l’aquarelle pour exprimer avec une infinie délicatesse les sous-bois baignés de brumes matinales ou enflammés dans leur habit automnal. Marcheur infatigable et observateur sensible , sa palette enregistre les plus sensibles variations atmosphériques. En quête d’une lumière de plus en plus intense, il juxtapose avec bonheur turquoise, vermillon, mauve, ocre et outre mer pour donner naissance à des oeuvres pleines de charme et de poésie qui ne peu nuire.

———————————————————

Georges BRADBERRY (1878-1959)

English nationality through his father, the young Bradberry was born in Maromme near Rouen. Landscaper as his Master Joseph Delattre, he uses the pastel or watercolor to express with infinite delicacy the woods bathed in morning mists or inflamed in their autumn dress. Tireless walker and sensitive observer, his palette records the most sensitive atmospheric variations. In research of a more intense  light, he juxtaposes with happiness turquoise, crimson, mauve, ocher and overseas to give birth to artworks full of charm and poetry that can’t harm.

Tableaux de Georges BRADBERRY  actuellement en vente à la galerie




Ecole de Rouen : journal exposition d’automne 2011 art.1


Joseph Delattre

Joseph Delattre

Joseph DELATTRE (1858-1912)

Joseph Delattre, en ouvrant son école de plein air en 1896 attire les jeunes talents hors de l’école des Beaux Arts de Rouen, hostile aux courants nouveaux. Des autodidactes comme Hénocque et Suzanne entre dans cette académie libre sans étudier la peinture au préalable. Peintre doué d’une technique admirable, Delattre sait reconnaître au premier coup d’œil les jeunes talents qui l’entourent. En leur donnant des conseils judicieux, il sait les guider sans les contraindre ni les influencer. Avec lui, ils acquièrent une grande maîtrise en dessin et peinture en gardant chacun leur caractère et différence. La grande générosité et l’ouverture d’esprit de Delattre contribuent à faire la richesse de l’Ecole de Rouen.

Antoine Bertran