Galerie Bertran

Ecole de Rouen, Ecole Normande, Art, antiquités, peinture XIXeme et XXeme siècle



Posts tagged "fauvisme"

Eugène TIRVERT


Eugène TIRVERT (1881-1948)

“Disciple” de Delattre, il se lie à la nouvelle vague d’artistes anti-conformistes qui constituent le groupe des XXX. A l’occasion de l’exposition de 1907, il découvre les oeuvres de Vlaminck, Dufy, Marquet, Matisse…

Très vite libéré de l’influence impressionniste, ses toiles se font plus construites, ses formes plus solides, les couleurs s’enhardissent. Paysages, portraits et natures mortes vibrent avec la même intensité et la même force.Fauve par sa palette, Cézannien par la rigueur de ses compositions, Tirvert est parvenu à une véritable synthèse picturale.

Tableaux de Robert Eugène TIRVERT actuellement en vente à la galerie

no images were found




SUZANNE


SUZANNE (1870-1923)

Fils de boulanger, il est lui-même mitron. Passionné de dessin et de peinture, c’est un des plus fervents élèves de Delattre.Il vit quelques années à Paris où il collabore aux journaux illustrés donnant libre cours à ses talents de caricaturiste. De retour à Rouen, il suit les cours de l’école des Beaux-Arts avant de s’installer à Léry, en contact direct avec la nature. Influencé par les leçons de son maître et par la vivacité des “fauves”, l’oeuvre de Suzanne conjugue force et émotion. Ses toiles couvertes d’une pâte épaisse sont “ponctuées de coup de pinceaux brefs aux allures de signes”.

Tableaux SUZANNE actuellement en vente à la galerie




Robert-Antoine PINCHON


Robert-Antoine PINCHON (1886-1943)

Fils d’un bilbliothécaire de la ville de Rouen, journaliste et critique dramatique, il est très jeune attiré par la peinture. Talent précoce, il expose sa première toile à l’âge de 14 ans. Inscrit à l’école des Beaux-Arts, il fréquente également l’atelier de la rue des Charrettes. Le collectionneur Depeaux s’intéresse à ce garçon prometteur et l’introduit auprès des “grands”, Lebourg, Monet …
Participant au Salon d’Automne de 1907, Pinchon découvre avec enthousiasme les oeuvres de “fauves”. Il fonde avec Dumont le groupe des XXX.
Peintre de la lumière, coloriste virtuose, il exprime avec toute la vivacité de sa palette et la délicatesse de sa touche, les aspects changeants du paysage normand, les éclats du soleil sur la ville ou les feux éclatants de l’automne. Véritables féeries chromatiques, ses toiles séduisent le public et la critique parisienne.

Tableaux de Robert Antoine PINCHON actuellement en vente à la galerie

 




Emile Othon FRIESZ


Emile Othon FRIESZ (1879-1949)

Il est né au Havre, fréquenta l’Ecole des Beaux Arts, qui n’influença pas son style pictural.Il dessina très jeune, et seule l’idée d’être navigateur comme ses proches l’écarta un bref moment de son destin. A Paris, il eut comme professeur le célèbre Bonnat, mais incompris par ce dernier, il abandonna l’atelier. Enfin, il connut l’amitié avec son professeur Lhullier, ami de Jongking, issu du même milieu que lui. Lhulllier le fit dessiner sans relâche, lui fit connaître Delacroix, Géricault, Corot, Charbi…Parmi les élèves se trouvaient Dufy et Braque. Il fut d’abord reconnu en tant que fauviste. Il s’était lié avec Matisse : « les deux grands fauves » . Considéré comme un révolutionnaire, il a tendu à la grandeur classique. Sa carrière s’ouvre dès 1895. Il est l’un des rares artistes qui dès leur jeunesse ont accompli des œuvres abouties. Il voyage en France avant la guerre, démobilisé, il reprend ses activités. Il devient professeur et tente de pratiquer comme son maître Lhullier, communiquant à la fois dynamisme et sagesse. Il travailla durant cinquante ans avec opiniâtreté et passion.

Tableaux d’Emile Othon FRIESZ  actuellement en vente à la galerie

no images were found




Pierre DUMONT


Pierre DUMONT (1884-1936)

Initié à la peinture par son ami Pinchon, il commence à travailler sur le motif et rencontre des peintres locaux.Ses premières toiles trahissent l’influence impressionniste, mais très vite, les paysages perdent leur charme tranquille , la palette s’assombrit et la pâte s’épaissit.Révolté par l’archaisme des expositions municipales, ce jeune peintre volontaire fonde le groupe des XXX dont la première manifestation a lieu en 1907. Matisse, Derain, Marquet et Vlaminck y participent.Deux ans plus tard, le groupe élargit devient “Société de peinture Moderne”.
Après l’expérience fauve ,Dumont se lance dans le cubisme puis c’est le départ pour la capitale et le Bateau Lavoir où il fréquente Max Jacob, Picabia, Gris, Apollinaire… Après la “vie parisienne”, il retrouve la côte normande, la cathédrale rouennaise, Gasny et la vallée de la Seine mais harcelé par de violentes attaques , il doit bientôt cesser toute activité.Ses couleurs semblent sculptées sur la toile, intenses et lumineuses dans les périodes d’accalmie, elles se chargent de noir et disparaissent totalement quand sa peinture devient l’expression d’un cri.

Catalogue disponible à la boutique

Tableaux de Pierre DUMONT  actuellement en vente à la galerie