Persuadé de devenir peintre, Pierre Dumont rejoint Paris en 1899 seulement âgé de 15 ans. Sans argent, il fuit l’autorité de son père qui désapprouve vivement son insolite vocation. Le jeune artiste, volontaire et acharné, commence une carrière de peintre, et parallèlement une inévitable vie de bohème.

 Il est attiré par les courants artistiques novateurs et rejette avec force, les peintres ampoulés qui séduisent avec des artifices et des motifs commerciaux.

Pierre DUMONT (1884-1936)

Pierre DUMONT (1884-1936) : Le port du Havre – huile sur toile signée en bas à droite. Vers 1908 – 50 x 61 cm

Il côtoie d’importants groupes artistiques ; les ateliers de la Ruche à Montparnasse, la famille Duchamp (futur groupe de Puteaux) à Blainville-Crevon, et au Bateau-Lavoir où il s’installe pour plusieurs années.

 Créatif et inspiré, il exécute des toiles singulières et fortes. L’intensité picturale de Pierre Dumont où les teintes noires s’opposent aux couleurs vives, s’accorde remarquablement avec l’architecture puissante des monuments, des ports et des sites industriels. La Normandie et Paris, la capitale des arts de l’époque lui donnent de remarquables motifs.

DUMONT62

Pierre DUMONT Pierre DUMONT (1884 – 1936) : Quai de Paris, Notre Dame – huile sur toile signée en bas à droite. Vers 1908 – 46 x 61 cm

Préfigurant sa période cubiste de 1912, ses compositions ont une structure puissante, anguleuse avec des diagonales prononcées. Avant-gardiste, il brosse ses toiles avec une matière abondante. Le cadrage en plongée, accentué par des perspectives augmentées, apporte dynamisme et modernité.

Jusqu’au 10 septembre 6 toiles de Pierre DUMONT sont présentées à la galerie.