Marcel COUCHAUX : Les ramasseurs de pommes

Marcel COUCHAUX : Les ramasseurs de pommes

Marcel COUCHAUX
Une terre, des animaux et des hommes

du 25 septembre au 7 novembre 2015

Pour la rentrée 2015 la galerie Bertran rend hommage à un artiste amoureux du monde rural. Une sélection de toiles de Marcel Couchaux est présentée aux côtés de ses amis peintres.

Marcel Couchaux né en 1877 passe sa scolarité à Rouen, étudie le violon et se découvre un vif intérêt pour la peinture.

Il entre à l’école des Beaux-arts et se lie d’amitié avec des jeunes peintres comme Maurice Louvrier et Eugène Tirvert.  Le petit groupe grandit et rejoint l’atelier du peintre Joseph Delattre en 1895 pour étudier la peinture de plein air. L’enseignement y est bien plus libre et moderne, le jeune professeur les encourage à exploiter  leur  singularité.  Marcel Couchaux développe une vision personnelle jusqu’alors  étouffée par l’enseignement trop strict de l’académie des Beaux-arts de Rouen. En 1899, âgé de 22 ans, Marcel Couchaux se marie et reprend avec sa jeune épouse une épicerie à Sommery dans le pays de Bray. Là, il scrute avec passion ce qui sera son futur sujet de peinture, le monde rural.

 

Marcel COUCHAUX

Land, animals and men

from September 25 to November 7, 2015

For September 2015, the gallery Bertran recognizes an artist lover of the rural world. A selection of paintings by Marcel Couchaux is presented alongside his painter friends.

Marcel Couchaux born in 1877 spent his school in Rouen, studied violin and discovered a keen interest in painting.

He entered the School of Fine Arts and became friends with young artists like Maurice Louvrier Tirvert and Eugene Tirvert. The small group grew and joined the studio of the painter Joseph Delattre in 1895 to study the outdoor painting. Education is much more open and modern, the young teacher encourages them to exploit their singularity. Marcel Couchaux develops a personal vision hitherto stifled by too strict teaching of the Academy of Fine Arts in Rouen. In 1899, aged 22, Marcel Couchaux marries and takes with his young wife in a grocery store Sommery the Bray. Here he examines with passion what will be his future on painting the countryside.