Hippolyte MADELAINE (1871-1966)

Aquarelliste du vieux Rouen et des cités bourguignonnes, cet employé de la compagnie des chemins de fer de l’Ouest rêve de lointains voyages. Il séjourne quelques mois en Argentine et, en 1936, il s’embarque pour Tahiti. La végétation luxuriante de l’île majestueuse envahit ses oeuvres, palmiers, cordylines et flamboyants s’exhibent avec éclat sur la cendre noire des volcans. Beauté “exotique” et sauvage, empreinte d’une irréalité qui fascine et invite au rêve. De retour à Rouen , ce grand voyageur devient professeur d’aquarelle et éxecute de nombreuses vues de la ville.

Tableaux d’Hippolyte MADELAINE actuellement en vente à la galerie