Marcel Couchaux

Marcel Couchaux

Ecole de Rouen : journal exposition d’automne 2011 art.3

Marcel COUCHAUX (1877-1939)

Peintre animalier de premier plan, Marcel Couchaux excelle aussi dans le portrait et le paysage. Avec une mise en page peu banale et des harmonies de couleurs
audacieuses qui ne sont qu’à lui, il campe ces deux paysannes qui cheminent à pas lents, sans doute dans un chemin du Marais près de la Seine. Dans l’ombre de leurs visages, on distingue les sourires complices des deux vieilles copines qui s’en racontent de bien bonnes. Pour donner plus de force à cette ambiance de confidence, Couchaux fait venir la lumière dans leurs dos s’obligeant à un travail difficile dans les bleu nuits, les rouges sombres et des verts éteints qui nous amènent à scruter de plus près et à entrer dans l’intimité de la conversation.

Georges Dubosc, dans le Journal de Rouen du 5 octobre 1921, commente l’exposition chez Legrip : On pourra constater cette haute tenue de l’exposition actuelle … « Les vieilles », deux braves paysannes cassées par les ans, qui cheminent en bavardant le long d’un sentier. Marcel Couchaux, dans cette toile, a résolu le problème d’harmoniser les bleus profonds des vêtements avec les verdures des arbres.