Galerie Bertran

Ecole de Rouen, Ecole Normande, Art, antiquités, peinture XIXeme et XXeme siècle



Expositions à venir

EXPOSITION D’HIVER 2019-2020 : PEINTURES MODERNES


Du 13 décembre 2019 AU 22 février 2020

La Galerie Bertran présente ses dernières acquisitions avec un ensemble important de toiles, aquarelles et dessins couvrant une période de 1900 à 1950.

Robert Antoine PINCHON (1886-1946) : Le pont Corneille à Rouen - Huile sur toile signée en bas à droite. Vers 1906 - 38 x 45 cm

Robert Antoine PINCHON (1886-1946) : Le pont Corneille à Rouen – Huile sur toile signée en bas à droite. Vers 1906 – 38 x 45 cm

Cette exposition réunit les première et deuxième générations des peintres de l’école rouennaise. Ces jeunes artistes, libérés par la fronde de leurs aînés contre l’enseignement trop conformiste de l’école des Beaux-arts, vont exploiter des modes d’expressions encore inexplorés.

Pierre DUMONT (1884-1936) : Rouen, la rue de l’Épicerie - huile sur toile signée en bas à droite, 1905 - 62 x 81 cm

Pierre DUMONT (1884-1936) : Rouen, la rue de l’Épicerie – huile sur toile signée en bas à droite, 1905 – 62 x 81 cm

Avec fougues et des envies de renouveau, ces peintres vont inventer un langage aux formes plus synthétiques.

Marcel COUCHAUX (1877-1939) : Dindons - huile sur toile signée en bas à gauche - 81 x 103 cm

Marcel COUCHAUX (1877-1939) : Dindons – huile sur toile signée en bas à gauche – 81 x 103 cm

 Ils s’éloignent de la réalité en utilisant des couleurs vives et pures. Une grande énergie devient visible avec des toiles structurées par des coups de pinceaux larges et puissants. L’oeuvre d’un artiste devient particulière, reconnaissable par la palette de couleur utilisée ou bien par la technique appliquée.

Narcisse GUILBERT (1878-1942) : Jardin à Croisset, effet d’automne - huile sur toile signée en bas à droite - 46 x 55 cm

Narcisse GUILBERT (1878-1942) : Jardin à Croisset, effet d’automne – huile sur toile signée en bas à droite – 46 x 55 cm

Jugés provocateurs par le grand public, ils intéressent déjà quelques collectionneurs et galeristes visionnaires qui ont su voir la modernité et la qualité de leur travail.

Narcisse GUILBERT (1878-1942) : Remorqueurs à quai, brume du matin - huile sur toile signée en bas à gauche - 38 x 61 cm

Narcisse GUILBERT (1878-1942) : Remorqueurs à quai, brume du matin – huile sur toile signée en bas à gauche – 38 x 61 cm

Des oeuvres de peintres comme Robert Antoine PINCHON, Pierre DUMONT et Marcel COUCHAUX pour ne citer qu’eux, vont rejoindre les grandes collections de peintures modernes.

camera

VISITE VIRTUELLE DE L’EXPOSITION




Exposition Raymond BIGOT


RAYMOND BIGOT (1872-1953)

Exposition du 17 mai au 12 juillet 2019

Raymond Bigot est né à Orbec dans le Calvados en 1872. Dès l’âge de 13 ans, il devient apprenti chez le père Hardouin, un artisan ébéniste qui lui a transmis son amour pour le bois. Raymond Bigot dira en souvenir de son professeur : « Je n’ai eu que deux maîtres dans ma vie, le père Hardouin et la nature ». Son apprentissage terminé, il se rend à Paris où il perfectionne sa technique en sculpture et en peinture. Il travaille dans différents ateliers de décoration, et suit des cours place des Vosges et aux Arts Décoratifs. Il découvre, chez des amateurs et dans des galeries, des estampes japonaises de Utamaro et de Hokusaï qui vont avoir une grande influence sur son travail. Passionné d’animaux et de nature, les oiseaux deviennent son sujet de prédilection. En 1914, il s’installe à Honfleur où il sculpte des essences de bois françaises et exotiques. Sculpteur virtuose et synthétique, cet observateur obstiné et sensible de la nature fait éclore d’une bille de bois une chouette, un aigle, un faisan, un dindon, une poule, avec une transcription parfaite des attitudes. 

Ses sculptures épurées sont en tailles directes (sans moulage, ni étude préparatoire), chaque oeuvre est un exemplaire unique et rare.

BIGOTW14




Projet d’exposition pour le Festival Normandie Impressionniste 2020


DOSSIER DE PRESSE

LES MOUSQUETAIRES,
Naissance d’un groupe artistique

Exposition du 17 mai au 12 juillet 2020

Exposition pour le Festival Normandie Impressionniste 2020

la Galerie Bertran dresse le portrait de quatre artistes rouennais. Les peintres choisis pour cette exposition sont Léon-Jules LEMAÎTRE, Charles ANGRAND, Charles FRECHON et Joseph DELATTRE.

 « Comme les trois mousquetaires, les impressionnistes rouennais sont quatre, comme les trois mousquetaires encore, ils sont jeunes, ardents, aimant la lutte… » écrit le critique d’art Eugène Brieux en 1889.

Joseph Delattre, Charles Frechon, Charles Angrand et Léon-Jules Lemaître se sont connus à l’école municipale de peinture et de dessin de Rouen.

Ils forment la 1ère génération de l’école de Rouen dont ils sont à l’origine. Liés par une forte amitié, enthousiastes, solidaires dans leurs aspirations, ils s’émancipent de l’Académie de peinture devenue asphyxiante par son conventionnalisme avec l’arrivée du professeur Edmond Lebel.

Durant les années 1870 et 1880, les jeunes peintres séjournent à Paris, carrefour des talents.

Joseph Delattre habite la capitale où il rencontre Théophile Steinlen ; Charles Frechon suit les cours de Puvis de Chavannes ; Léon-Jules Lemaître obtient une bourse pour étudier la peinture ; Charles Angrand fait la connaissance de Van Gogh.

Ensemble, ils découvrent les nouvelles tendances issues des impressionnistes, qu’ils ne manquent pas de transmettre et de partager à Rouen créant ainsi un bouleversement dans l’art officiel.

Charles FRECHON

Charles FRECHON (1856-1929) : Calme, soir – Huile sur toile signée en bas à droite, circa 1891 – Dimensions : 41 x 56 cm

 

Surnommés les barbouilleurs, certaines oeuvres sont écartées par le jury des Salons. Seuls les partisans d’une modernité picturale tels que certains critiques d’art, collectionneurs et galeristes sont de véritables soutiens et les accompagnent dans leur lutte avec détermination et ferveur.

Cette sélection d’oeuvres sera accompagnée d’un catalogue retraçant le parcours des peintres. Leur combat journalier pour trouver la modernité dans, le cadrage d’un motif, de nouvelles teintes chromatiques, des effets de lumière jusqu’alors inconnus.Les oeuvres exposées proviennent essentiellement de collections privées et sont inconnues du grand public. Entre 40 et 60 numéros seront accrochés sur nos cymaises.

Informations pratiques :

L’entrée libre et gratuite du mardi au samedi de 10h à 12 et de 14h30 à 18h 30

Contact : Antoine Bertran

Galerie. 02 35 98 24 06 – Mobile. 06 52 75 18 21 – galeriebertran@gmail.com