Peintres de l’Ecole de Rouen et du XXe siècle

du 28 septembre au 20 octobre

A partir du 28 septembre 2018 la galerie Bertran présente une nouvelle sélection de peintures, aquarelles et de dessins.Cette exposition regroupe en un éventail très large, la production des peintres de la Normandie et des régions voisines. Près de 60 numéros, aquarelles, dessins et huiles sur toiles sont sélectionnés et exposés pour une période  d’un mois. Ces œuvres inédites proviennent essentiellement de collections privées et sont inconnues du grand public. L’ exposition se tiendra à la galerie Bertran dans l’ancien quartier Martainville, au 108 de la rue Molière.

COUCHAUX-6735

Marcel COUCHAUX (1877-1939) : Lavandière – Huile sur toile signée en bas à droite – 92 x 73 cm

Marcel COUCHAUX (1877-1939). Utilisant une palette aux teintes vives, il fait du monde rural où il vit avec sa femme son sujet favori. Artiste intimiste, il peint les animaux de la ferme et des scènes de la vie courante. On ressent une grande affection et de l’humilité dans sa manière de peindre les paysans.

FRECHON6777

Charles FRECHON (1856-1929) : Allée boisée – Huile sur toile non signée – Ancienne collection Frechon – 54 x 46 cm

Ami du peintre pointilliste Charles Angrand, son œuvre est fortement empreinte d’accents néo-impressionnistes. Ses toiles vibrantes de touches colorées représentent la campagne normande aux quatre saisons. 

BORDES6798

Léonard BORDES (1898-1969) : Clowns – Aquarelle signée en bas à droite – 37 x 44 cm

Peintre sensible à la condition humaine, il remet l’homme délaissé par les paysagistes au centre de sa peinture. Il compose avec force des scènes de la vie rouennaise ou transparait une vision mélancolique du monde qui l’entoure

guilbert6791

Narcisse GUILBERT (1878-1942) : Jardin de roses à Croisset – Huile sur toile signée en bas à droite – 50 x 61 cm

Artiste à la palette lumineuse, il affectionne les couleurs vives et les teintes bleutées. Il délaisse les brumes et les brouillards normands pour peindre des bords de Seine ensoleillés.

Braquaval6764

Louis BRAQUAVAL (1854-1919) : Rue d’Abbeville, église de Saint-Vulfran – Huile sur panneau signée en bas à droite – 30 x 46 cm

Peintre paysagiste Picard, il est l’élève d’Eugène Boudin et l’ami d’Edgar Degas. Il peint des paysages et des scènes animées du nord de la France avec une technique impressionniste. Les teintes bleutées et l’ocre jaune appliqués en petites touches franches prédominent dans sa peinture.

reveillaud

Suzanne DROUET-REVEILLAUD (1885-1970) :    Fez, souk sur la place du Mellah - Huile sur toile signée en bas à gauche – 65 x 82 cm

Peintre orientaliste, elle est la fille du sculpteur anti-esclavagiste Charles Cordier. Elle est parmi les toutes premières femmes à avoir été acceptée à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris.  Elle obtient une bourse pour peindre en Tunisie et au Maroc. Avec des teintes qui rappellent le pastel, ses peintures représentent essentiellement des scènes animées du nord de l’Afrique

ROGER40

Maurice ROCHER (1918-1995) : Le guitariste – Huile sur toile signée en haut à gauche – Vers 1947 – 73 x 54 cm

Homme de foi, il est élève de l’Atelier d’Art Sacré de Maurice Denis et de Georges Desvallières. Influencé par la peinture expressionniste belge ses peintures sont figuratives avec une dimension métaphysique. Un profond mal être se dégage de ses peintures aux teintes sombres viscéralement sculptées avec de larges empâtements. 

TOLMER-6800

Roger TOLMER (1908-1988) : Coqs – Huile sur toile signée en bas à gauche – 92 x 73 cm

Étudiant en architecture à L’Ecole des Beaux-Arts de Rouen, il acquiert une grande technique en dessin. Comme Léonard Bordes, il est encouragé à ses débuts par le peintre Jacques Emile Blanche à poursuivre sa vie d’artiste. D’abord figuratives puis hiératiques des années 1930 à 1950, ses œuvres évoluent vers une abstraction lyrique.